Nettoyer la base de données SQLite de Firefox 3 
Firefox 3 utilise des bases de données SQLite pour stocker l'historique, les marque-pages et nombre d'autres informations. Mais ces bases de données grossissent avec le temps, et ne sont pas compactées automatiquement. Les fichiers .sqlite se trouvent dans vos profils Firefox :

~/.mozilla/firefox

Afin d'effacer les lignes vides de ces bases de données et de rendre votre navigateur plus rapide, il vous faudra tout d'abord installer SQLite :

sudo apt-get install sqlite3

Puis, dans le répertoire de votre profil Firefox (c'est un exemple, les profils Firefox ont un nom généré aléatoirement) :

~/.mozilla/firefox/xxxxxxxx.Default User

entrez cette commande dans votre terminal :

for i in *.sqlite; do echo "VACUUM;" | sqlite3 $i ; done

On peut optimiser cette manipulation en nettoyant tous les profils de Firefox. Pour cela, suivez ces instructions :

Tout d'abord, créez le fichier "clean-the-fox.sh" :

gedit clean-the-fox.sh

Puis copiez/collez-y ce script :

#!/bin/bash
# Tuer Firefox au cas où il ne serait pas fermé :
killall firefox
# Lancer la commande "VACUUM" sur toutes les bases de données contenues dans le dossier firefox :
for list in ~/.mozilla/firefox/*.default/*.sqlite; do
echo "Nettoyage de" $(basename $list)
sqlite3 $list "VACUUM"
echo "Nettoyage terminé !"
done
wait


avant de l'enregistrer et de fermer Gedit.

Ensuite rendez-le exécutable :

chmod +x clean-the-fox.sh

Et enfin éxecutez-le dans le répertoire de vos profils Firefox :

./clean-the-fox.sh

C'est tout ! Vous devriez constater un gain de performance plus ou moins visible, selon l'utilisation que vous faites de votre navigateur (avec mes quelques milliers de marque-pages, le progrès a été net).

Source

[ Ajouter un commentaire ] ( 17 lectures )   |  [ 0 trackbacks ]   |  permalien  |   ( 2.9 / 786 )
Les marque-pages non-classés de Firefox 3 
Depuis la sortie de la nouvelle mouture du navigateur de la fondation Mozilla, Firefox 3, on peut marquer une page rapidement, en cliquant simplement sur l'étoile de la barre d'adresse. Il est ensuite possible de retrouver ce marque-page depuis la awesome bar (la barre d'adresse qui cherche aussi dans l'historique de navigation et les marque-pages grâce aux tabulations et au pavé directionnel) ou en cliquant sur Marque-pages / Organiser les marque-pages... / Marque-pages non-classés. Si vous souhaitez que vos marque-pages non-classés apparaissent en dossier dans les marque-pages, il suffit de créer un dossier (Marque-pages / Organiser les marque-pages... / Clic droit sur Menu des marque-pages / Nouveau dossier...) et de remplir les champs suivants :

Nom : Marque-pages non classés
Emplacement : folder=UNFILED_BOOKMARKS


Cliquez sur le bouton "Ajouter" et vous aurez un accès simple à vos marque-pages non classés.

[ Ajouter un commentaire ] ( 16 lectures )   |  [ 0 trackbacks ]   |  permalien  |   ( 3 / 796 )
Écouter la radio depuis son terminal 
En ce moment j'écoute OxyRadio, une Webradio qui diffuse des émissions passionnantes, comme "Les enfants du Web" tous les dimanches ; et de la musique libre (vous pourrez en télécharger la plupart sur l'excellent Jamendo).

Seulement voila, un player Flash qui s'ouvre en pop-up, ça me donne doublement des boutons.
J'ai donc créé un alias (voir ce billet) afin de pouvoir écouter OxyRadio depuis mon terminal :

alias radio_oxyradio='mplayer -nocache -afm acm http://www.oxyradio.net/listen/80.pls'

Je n'ai plus qu'à taper :

radio_oxyradio

dans mon terminal pour écouter "proprement" ma radio favorite.

Et là vous allez me dire : "Oui mais moi j'écoute Dogmazic !", "Et moi Dolebrai, alors ça ne m'intéresse pas !" ou bien encore : "La seule bonne radio libre, c'est Free Wave Online, de toutes façons !". Vous n'êtes jamais contents, bande de trolls...

Bien sûr, on peut appliquer cette méthode pour de nombreuses Webradios, je vous laisse donc ma liste d'alias.

De quoi satisfaire tout le monde...

Si néanmoins vous connaissez d'autres flux radios, n'hésitez pas à me les donner, afin de compléter la liste.

Certains esprits chagrins pourront être tentés de dire : "Non mais n'importe quoi, comment est-ce que je pourrais retenir autant d'alias ?"

Nul besoin de les retenir, tapez tout simplement :

radio_

puis appuyez sur la touche "TAB" de votre clavier pour faire apparaître la liste de tous les alias commençant par "radio_".

Détendez-vous bien les cages à miel !

[ 4 commentaires ] ( 43 lectures )   |  [ 0 trackbacks ]   |  permalien  |   ( 3 / 777 )
Twitter en ligne de commande 
Si vous utilisez le service de micro-blogging Twitter, vous pourrez être intéressé par cette astuce permettant d'utiliser cet outil depuis votre terminal.*
Si vous n'utilisez pas Twitter, c'est le moment de commencer, followez-moi !

Premièrement, il va vous falloir installer le logiciel curl. Par exemple, sous Ubuntu :

sudo apt-get install curl

Par défaut depuis la page Web de Twitter, vous voyez les vingt derniers tweets de vos following. Pour obtenir le même résultat dans votre console, il vous suffit de taper :

curl --basic --silent --user user:password --get http://twitter.com/statuses/friends_timeline.xml | sed --quiet --expression='s/<name>\(.*\)<\/name>/\1/p' --expression='s/<text>\(.*\)<\/text>/\1/p'

Vous pouvez faire un alias de cette commande (voir ce billet) :

alias last_tweets ="curl --basic --silent --user user:password --get http://twitter.com/statuses/friends_timeline.xml | sed --quiet --expression='s/<name>\(.*\)<\/name>/\1/p' --expression='s/<text>\(.*\)<\/text>/\1/p'"

Si vous voulez twitter (c'est-à-dire envoyer un message sur votre compte Twitter) depuis votre console, entrez simplement :

curl -u user:password -d status="Votre message" http://twitter.com/statuses/update.xml

en remplaçant bien sûr "user" par votre username et "password" par votre mot de passe.

Vous pouvez aussi créer un alias :

alias twitter='curl -u user:password -d status="$1" http://twitter.com/statuses/update.xml'

et utilisez-le en entrant :

twitter 'Je twitte depuis mon terminal !'

Si utiliser un alias ne vous convient pas, vous pouvez aussi créer un script (appelons-le par exemple "twitter.sh") :

#!/bin/bash

curl -u user:password -d status="$1" http://twitter.com/statuses/update.xml


que vous utiliserez en entrant cette fois-ci :

./twitter.sh 'Je twitte depuis mon terminal !'

Twittez bien !

*La lecture de ce billet est déconseillée à toutes les personnes allergiques au franglais.

[ Ajouter un commentaire ] ( 9 lectures )   |  [ 0 trackbacks ]   |  permalien  |   ( 3 / 856 )
Les alias - Gagner en productivité avec le terminal 
Qu'est-ce qu'un alias ?

C'est un raccourci permettant d'appeler une commande Bash. Plutôt que de taper une longue commande dans votre terminal, il peut être utile de faire un alias de cette commande. Ainsi, il suffira de taper seulement tel alias afin de lancer telle commande.

Attention toutefois, il ne faut pas que votre alias ait le même nom qu'une commande déjà existante !

Votre distribution GNU/Linux possède certainement quelques alias d'origine. Afin d'en afficher la liste, tapez tout simplement dans un terminal :

alias

Prenons comme exemple le petit script de ce billet :

La commande :

while [ 1=1 ] ; do wget -O /dev/null http://view.atdmt.com/action/dlXP ; done

permet de télécharger puis de supprimer, en boucle, le fichier d'installation de Internet Explorer 8.

L'alias :

alias fuck_ie8="while [ 1=1 ] ; do wget -O /dev/null http://view.atdmt.com/action/dlXP ; done"

permettra la même chose, en écrivant seulement :

fuck_ie8

dans votre terminal.

Vous pouvez enregistrer vos alias à différents endroits, dans :

~/.bashrc

le fichier contenant les personnalisations apportées au terminal de l'utilisateur, ou dans :

~/.bash_aliases

un fichier qui est censé justement ne contenir que des alias.

J'ai fais le choix de mettre toutes mes personnalisations terminal dans un fichier tiers, dans :

~/.scripts/bash_tweak

Pour que le fichier .bashrc sache que mes préférences personnelles s'y trouvent, je lui ai rajouté :

# bash_tweak :
if [ -f ~/.scripts/bash_tweak ]; then
source ~/.scripts/bash_tweak
fi


sur l'exemple du morceau de code lui permettant de reconnaître le fichier .bash_aliases :

#if [ -f ~/.bash_aliases ]; then
# . ~/.bash_aliases
#fi


Les alias sont très pratiques afin de rendre votre terminal plus convivial et de vous faire gagner ainsi en productivité. Attention toutefois à bien connaître les commandes Unix de base avant de les aliaser, au risque d'être perdu devant un terminal qui ne serait pas le votre !

Dans les prochains billets traitant de Bash, j'essaierais lorsque ce sera possible de rajouter les alias permettant d'automatiser les astuces proposées.

[ Ajouter un commentaire ] ( 11 lectures )   |  [ 0 trackbacks ]   |  permalien  |   ( 3 / 774 )

<<Premier <Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Suivant> Dernier>>